La vie réserve des surprises:

Un court-métrage de Serge Marcotte, The Greens , dont j’ai fait la conception sonore il y a deux ans, a été sélectionné pour un Festival de films en Roumanie (Bucarest, avril 2012).  Ce festival se différencie des autres en cela qu’il accueille aussi bien les réalisateurs que les concepteurs sonores.  Sur la trentaine de films  en compétition, environ la moitié était représenté par le réalisateur ou leur concepteur sonore ou les deux. Projections, rencontres, séminaires avec thématique, repas de groupe étaient aux rendez-vous. Échanges culturels garantis!

Mais d’où vient cette invitation au concepteur sonore?

C’est en hommage à un duo de jeunes réalisateur-concepteur sonore roumains, qui ont dramatiquement péris ensemble dans un accident d’automobile, que la « Next Cultural Society » a crée le Festival International du Film Next.  La démarche créative d’Andre Toncu, le concepteur sonore du duo roumain, sert aujourd’hui d’inspiration aux nouvelles générations de cinéastes, un souhait qu’il avait formulé de son vivant. Quel exemple convaincant de l’importance que peut prendre le son dans le processus filmique.  J’aimerais bien ne plus avoir à convaincre quiconque de cela.


Nous avons assisté à un séminaire de Michel Klochendler sur sa carrière de montage son en France.  On pourra lire un entretien récent. Relatant humblement ses expériences passées avec Téchiné, Berri et plus tard Resnais, il a souligné ses expériences de travail ainsi que l’émergence de la conception sonore dans son cinéma.

Je lui ai demandé de me parler de la relation qu’il entretenait avec ses collègues monteurs image, mixeurs et bruiteurs. Cumulant souvent les fonctions de montage image et son, il est bien placé pour parler de l’importance du monteur image dans le processus de son au Cinéma. Il voit à d’abord donner forme aux idées du monteur, qui connait le film plus intimement que lui au début du processus. Il m’a confirmé que le recalage du bruitage est peu répandu en France; il se limite à des petites corrections en cours du mixage. Pour moi, la bonne synchronisation du bruitage n’est pas l’unique responsabilité du bruiteur ou des mixeurs. La performance du bruiteur doit être peaufinée dans les derniers moments du montage son, juste avant le mixage avec les dialogues bien en place. Encore faut-il avoir le temps et les effectifs.   La volonté ne suffit pas.

Cette présence à Bucarest pour une semaine fut aussi une opportunité de capter les sonorités de cette ville d’Europe de l’Est.  Ayant Arpenté rues, boulevards, ronds-points et Piaţas, je me plais à présenter un exemple de ces dernières en fin de soirée:

Une centaine de sons d’ambiances furent récoltées, ils me serviront sans doute dans de futurs projets.

De belles amitiés roumaines et internationales sont nées de ma participation à ce Festival, dont amèneront un jour peut-être, des complicités professionnelles.