Travailler avec Le réalisateur australien Stephan Elliott, également connu pour The Adventures of Priscilla, Queen of the Desert a été une expérience très enrichissante pour moi au niveau de la conception sonore.  Il avait une vision très intéressante du son et son film avait un excellent potentiel sonore.  Je suis prêt à tout moment pour lui!

18 semaines de montage effet sonore. J’ai eu le temps de jouer avec les sons. Le résultat sonore donne une bande sonore dense et vivante avec plusieurs couches, avec plusieurs manipulation de vitesse et d’égalisation et autres stretch disponible du Fairlight MFX 3.  Plus il y a du temps, plus le résultat devient original, riche, unique, personnel, précis et rigoureux.

Plusieurs lieux, la ville, les déserts, les centres-villes, les sons de nature, les grillons, les insectes … les sifflements … la vapeur, des crissements, les close-up, le montage agressif, les trains, les avions, les voitures, l’accident, les grognements d’animaux, les cloches d’église bizarres…

Le design sonore des divers appareils électroniques a été fait en utilisant beaucoup de sons d’insectes (grillons, cigales) édités par petits bouts, renversés, décalés, ralentis, édités, dupliqués, accélérés en vitesse aux extrêmes dans le but de développer un langage complet de fonctionnement avec les outils d’espionnage de Ewan McGreggor. Tout cela pour donner un son plus organique, qui éveille le sens de l’ouïe. Le son transcende l’émotion des personnages en pointant différents détails sonores dans le temps pour aider à dynamiser et ponctuer le récit.

Son fusil-magnétoscope au début a été fait en passant le son source dans un ring modulator pour faire varier les changements dans la texture sonore en fonction de ces mouvements, Merci à Guy Pelletier pour son ingéniosité!

Respirations, gémissements, sons d’animaux sont des éléments avec lesquels j’ai joués pour installer une tension particulière avec des sons obsessionnels.

La musique a été réalisée par Marius Devries, un membre de Massive Attack, donnant le ton pour une trame sonore actuelle, en faisant un bon mélange avec mes machins electroniques et organiques.

Les ambiances ont été prémixés séparemment, ce qui a été quelque chose de spécial pour moi à cette époque.

Générique:

Pays: Canada, UK, Australia
Compagnie de production: Filmline International
Année: 1999
Réalisateur: Stephan Elliott
Producteur: Nicolas Clermont
Musicien: N.D.
Superviseur de montage sonore: Viateur Paiement
Concepteur sonore: Martin Pinsonnault
Monteur effet sonore: Martin Pinsonnault
Preneur de son: Claude Lahaye
Monteur dialogue: Guy Pelletier
Bruiteur: Jérome Décarie
Preneur de son bruitage: Jocelyn Caron
Preneur de son postsynchronisation: N.D.
Superviseur de postsynchronisation: Kirby Jinnah
Mixeur: Hans Peter Strobl